Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 10:02

Hier a eu lieu à Athènes la première apparition publique de Michel Houellebecq depuis la réception de son prix Goncourt. Cela se déroulait au sein de l'Institut Français d'Athènes, en compagnie de Bernard-Henri Levy, à l'occasion de la sortie grecque de leur livre "Ennemis Publics". 

 

 

Pour des raisons personnelles, je me trouve actuellement en Grèce et ai donc eu le plaisir d'assister à cette rencontre. Je ne suis ni "Houellebecquienne", ni "BHLienne", mais j'apprécie les écrits de ses deux "monstres sacrés" de la littérature française. Je n'ai donc pas hésité à prendre place au milieu d'une foule greco-française pour assister à cette conférence-débat et vous en faire le "récit".

 

Pour rappel, "Ennemis Publics" a été publié en France en 2008. Il s'agit d'une correspondance entre les deux auteurs qui a suivi son cours au premier semestre 2008. Bernard-Henri Levy a d'ailleurs tenu à insister, durant la rencontre, sur le fait que cette correspondance n'avait au départ pas été initiée dans le but d'être publiée. Ce n'est qu'au milieu de cette aventure épistolaire que l'un et l'autre ont jugé qu'il serait bon de la publier. 

 

Je n'ai pas encore lu ce livre, je ne vous en ferais donc pas la critique. Je vais donc me contenter de vous faire la "critique" de cette rencontre. 

 

PICT0979

On se serait d'ailleurs plus cru dans un "café-philo" que dans une conférence de promotion d'un livre : nous avions l'impression d'être entrés dans le salon de l'un ou de l'autre de ses auteurs et d'assister à une discussion animée entre deux "non-amis" mais pas pour autant ennemis. BHL l'a précisé : ils ne se connaissaient pas vraiment avant de se livrer à cette correspondance, tout au plus s'étaient-ils croisés une ou deux fois, et à l'issu de cette correspondance, on se dit qu'ils auraient bien besoin d'un tome 2 pour se connaitre un peu plus. 

 

PICT0978.jpg

 

L'un et l'autre ont défendu leurs idées et leurs idéaux : Houellebecq jouant l'artiste torturé et BHL "l'humanitaire moderne", comme il se définit. Mais ni l'un ni l'autre n'a réellement défendu le livre, le justifiant plutôt comme un nécessaire débat entre deux auteurs menacés par la "meute" (c'est ainsi qu'ils appellent la société dans leur correspondance). 

 

Pour terminer, je vous donnerais simplement la raison donnée par BHL et Houellebecq quand à cette aventure épistolaire : Houellebecq se serait plaint à BHL "qu'il n'y a plus personne dans ce pays avec qui débattre"...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bienvenue

  • : BookStory.fr
  • BookStory.fr
  • : Boussole éditoriale, nous guidons les rencontres entre les auteurs, leurs lecteurs et les éditeurs. Si vous faites partie de l'une de ces catégories, nous vous invitons à nous rejoindre sur www.bookstory.fr
  • Contact

Nous suivre...

Rejoignez nous sur   logo facebook

 

Rejoignez nous sur   logo Twitter-copie-1

Recherche

Liens