Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 00:02

En faisant un petit tour des différents sites qui, s’ils ne concurrencent pas Bookstory dans le concept ont le même objectif,- inviter le public à découvrir et porter de nouveaux auteurs -, je me suis demandé qui étaient ces internautes qui s’intéressent à leur talent.

 

Ma réflexion a été conditionnée par le commentaire que me faisait une porteuse de projet à la recherche d'un financeur. Je ne parle pas du monde du livre ici, mais du financement participatif de start-up. Elle a tenté le coup pour son entreprise, sans succès. Voilà, en résumé, ce qu’elle me disait : « J’ai récolté quelques dons, dont celui de mon père et peut-être quelques proches qui voulaient m’encourager ».

 

Alors, je me suis demandé ce qu’il y avait derrière le crowdfunding.

 

Quelques éléments de comparaison.

 

Au-delà des offres d'autoédition (lulu.com par exemple) et d'édition à compte d'auteur (bod.fr par exemple), pour se rapprocher de plus près de notre positionnement, il faut se pencher sur le marché du crowdfounding.

 

My Major Company a déjà quelques longueurs d'avance sur ce terrain-là, d'abord avec la musique, aujourd'hui avec le livre, le cinéma, la mode etc. Plus spécialisés, Bookly les rejoint sur un modèle similaire dédié au livre (voir aussi Unbound).

 

Sur un concept différent, mais très ancré dans l'univers du « texte », avec des relations déjà soutenues avec les éditeurs, Welovewords propose en ligne une solution de protection des textes d'artistes et une place de marché reconnue.

 

De nouveaux projets passionnants naissent, notamment au Labo de l'édition, Paris, à surveiller. ;)

 

Si on regarde le crowdfunding d’un peu plus près… dans le livre

 

Je me suis penché sur Bookly, qui reçoit visiblement pas mal de « supporters » pour les textes proposés par les auteurs.
Après inscription, je me suis rendu sur la page d’un ouvrage, au hasard. Nous avons accès à une présentation de l’auteur et deux extraits du livre, soit en tout pour cet ouvrage, 18 pages sur 150.

 

Ce que je me demande, c'est comment se faire une idée précise, en profondeur, sur l'ouvrage ? S'agit-il de « miser » sur un auteur sans avoir lu la totalité de son œuvre ?

 

Finalement, qui finance la publication du bouquin ? l'entourage ?
Existe-t-il des « dénicheurs de talents » qui parient quelques euros sur un auteur ? Sur quelle base ? Et si c’est le cas, suffisent-ils à générer un apport financier assez important ?


La réponse doit être « oui » puisque pour revenir sur le cas du livre que j’ai choisi au hasard sur Bookly, l’auteur a récolté à ce jour près de 9000€, donnés par une trentaine de supporters, soit une moyenne de 300€ par supporter. Pas mal !

 

Admettons qu'un texte soit publié, financé par des internautes qui en ont lu quelques extraits. Que se passe-t-il après ? Si le livre n'est finalement pas si bon ?

 

Entendez bien que ce sont de vraies questions que je me pose. Je trouve qu’ils offrent de réelles opportunités aux auteurs et à leur supporters, remarquable.

 

Encore des questions

 

De notre côté nous avons pris le parti de ne pas demander de « financement » aux internautes, mais simplement de les inviter à acheter des livres, comme ils le feraient chez tout éditeur ou autre distributeur. Nous gardons pour ce faire des prix accessibles, évoluant de 0 à 6€ de paires avec la popularité du roman (pour que les premiers ne prennent aucun « risque »), et de mettre à disposition un outil qui leur permettent de donner leurs avis sur ce qu’ils ont lu. Nous nous servirons de ces avis pour identifier les romans qui ont le plus plu.
Pour faire simple, nous demandons aux lecteurs de faire la pluie et le beau temps, de nous dire quels auteurs ils aimeraient voir publiés. Pour le plus grand plaisir des auteurs qui n'attendent qu'une chose : avoir les retours de lecteurs, autres que leur entourage proche ! (qui ont, pour beaucoup, eu droit à une lecture du livre à chacune des ses étapes ^^)

 

Pour conclure... ou pas

 

Les deux modèles ne sont finalement pas comparables et ne se basent pas sur les mêmes éléments. Mais vers lequel des deux se tournent plus volontiers les internautes ? Les auteurs ?

 

Comme vous le voyez, j’ai beaucoup de questions et si vous avez des réponses, n’hésitez pas à nous en faire part. ;)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mon best seller 10/10/2014 10:13

Le crowdfunding a été annoncé comme étant la solution à retenir pour les auteurs alors, je te répondrais que si les lecteurs souhaitent participer alors pourquoi pas, d'ailleurs, tout le monde est gagnant! Je vous propose également de jeter un œil sur l'article que j'ai rédigé à ce sujet, vous le retrouverez notamment ici: http://www.monbestseller.com/actualites-litt%C3%A9raire/2805-ebook-edition-papier-le-crowdfunding-pour-les-auteurs#.VDdWtBZ5XIV

learn more 10/05/2014 13:55

Nice bookstores are hard to find these days. Everyone is busy with internet and media. We must encourage the reading habits of younger generation. They must realize the benefits of reading books. We must encourage and support book fairs and authors.

qualitative analysis 25/03/2014 07:38

Scribes Indie se ruent vers des lieux qui les acceptent pour générer serviteurs de collecte de fonds pour leurs projets de brochure. C'est un archétype plus simple attrayant recevoir vos professeurs bankroll votre brochure attenant directement dans le troc pour insinuer attaque de l'opération ainsi que des goodies chic accessibles à différents trues de garantie.

Bienvenue

  • : BookStory.fr
  • BookStory.fr
  • : Boussole éditoriale, nous guidons les rencontres entre les auteurs, leurs lecteurs et les éditeurs. Si vous faites partie de l'une de ces catégories, nous vous invitons à nous rejoindre sur www.bookstory.fr
  • Contact

Nous suivre...

Rejoignez nous sur   logo facebook

 

Rejoignez nous sur   logo Twitter-copie-1

Recherche

Liens